Carte de la situation géographique du Venezuela

Venezuela - informations générales


Situation géographique du Venezuela

Dans l’extrémité nord de l’Amérique du Sud, le Venezuela a une situation géographique privilégiée: au nord, la mer des Caraïbes baigne son immense littoral le donnant le titre de "pays avec la plus longue côte dans la mer des Caraïbes" (plus de 2.700 km). Au sud, Venezuela limite avec le Brésil, le Guyana à l’est et la Colombie par l’ouest. Ces trois derniers pays partagent avec le Venezuela le plateau de Guyanes ainsi que la forêt amazonienne.
Il convient également mentionner d’autres pays, avec lesquels le Venezuela limite par ses eaux territoriales, comme le sont les îles néerlandaises de Curaçao, Aruba et Bonaire, à quelques kilomètres au nord dans la mer des Caraïbes, et les îles de Trinidad et Tobago au nord-est dans l’océan Atlantique.
La superficie totale du Venezuela est 912,050 km² et se situe entre 59°48’  et 73°25’ longitude ouest, et,  0°45’  et  12°12’ latitude nord.

 

Carte des zones climatiques du Venezuela

Climat du Venezuela

La diversité géographique du Venezuela se reflète dans une variété de climats directement associées aux paysages existants.
La température moyenne annuelle sur tout le territoire vénézuélien est supérieure à  25°C.  Un climat tropical avec des températures comprises entre 28°C  et  38°C (pendant la journée) prédomine dans la plupart des régions du pays. Entre les 1000 et 2000 mètres d’altitude la plage de températures varie de 23°C  à  16°C.
Comme tous les pays tropicaux, le Venezuela n’a que deux saisons, la saison sèche, connus sous le nom "verano" (été en espagnol) et la saison des pluies connue sous le nom "invierno" (hiver), caractérisées par la différence des précipitations. En général, la saison des pluies dure de Mai - Juin jusqu’à Décembre - Janvier, et la saison sèche le reste de l’année. Cependant, il peut pleuvoir pendant la saison sèche et la saison des pluies a souvent des mois secs.
Les précipitations au Venezuela varient selon la région: les zones les plus pluvieuses sont situés au sud du lac Maracaibo et dans la région de Guayana (Bolivar, Amazonas et Delta Amacuro). Les régions avec moins de précipitations sont la côte caraïbe de l’État de Falcon, Los Llanos de Guarico, Lara, Anzoátegui, Monagas et Nueva Esparta (l’île de Margarita, Coche et Cubagua), ainsi que toutes les îles du Venezuela: La Blanquilla, La Tortuga, l’archipel de Los Roques, etc.

 

États et régions du Venezuela

États et régions du Venezuela

Le territoire du Venezuela est constitué par 23 États, 1 District Capitale (où se trouve Caracas, la capitale), et les dépendances fédérales (74 îles dans la mer des Caraïbes), qui sont à leur tour intégrés dans 9 régions administratives (Capitale, Central, Los Llanos, Centre-Ouest, Zulia, Los Andes, Nord-Est, Insulaire et Guayana). Ces régions administratives ont été créées en 1980 par décret présidentiel.

 

Population du Venezuela

Population du Venezuela

La population actuelle du Venezuela est le résultat d’un fort métissage initié à l’époque coloniale entre les colons espagnols et les indigènes sud-américains, et, à la fin du 16ème siècle, une significative population d’esclaves arrivée d’Afrique.
A la fin des années 1940, avec le début de l’industrialisation, a commencé une migration d’espagnols, italiens et portugais, ainsi que en provenance du continent sud-américain, qui fut augmentée jusqu’à les années 70.
Aujourd’hui, toutes ces migrations ont abouti à une population totalement intégrée, où il n’y a pas de genre de conflit interracial.
La population du Venezuela (estimée pour Novembre 2010) était de 29.105.362 d’habitants, avec une densité de population de 30,2 habitants par km². Toutefois, la répartition n’est pas équilibrée: plus de 80% de la population est concentrée dans les zones côtières, les vallées et les piémonts de la Cordillère de la Costa et la Cordillère des Andes, causant de grandes zones inhabitées au sud de l’axe fluvial Orénoque-Apure.
Plus de 40% de la population se trouve dans les huit plus grandes villes du pays. Dans le sud du Venezuela et une partie de la région de Zulia se trouve la plupart de la population amérindienne qui atteint à peine 1,5% du total national. 12% de l’ensemble de la population du Venezuela vit dans des zones rurales.
La langue officielle du Venezuela est l’espagnol, bien qu’il existent d’autres langues parlées par les populations indigènes, telles que le wayúu, le pemón, le warao, etc.

 

Religion au Venezuela

La religion au Venezuela

La Constitution (loi) prévoit la liberté de culte. Environ 96% de la population du Venezuela s’identifie en tant que chrétienne, la plupart appartenant à l’Église catholique.
De même, un nombre significatif de Vénézuéliens appartiennent à l’Église évangélique, qui est la deuxième dans le pays. Le reste sont des adeptes d’autres cultes tels que l’hindouisme, le bouddhisme l’islam et le judaïsme.
Il convient également de mentionner que une grande partie de la population afro-latino-américaine pratique un culte appelé Santería, qui est une religion syncrétique d’origine d’Afrique de l’Ouest et des Caraïbes, influencée par le christianisme catholique.